www.axiologue.com


C'est la fête


« - Entrez, entrez, mesdames et messieurs, venez voir l’attraction du siècle, la seule, l’unique,
celle que vous ne verrez jamais plus.
Une fois, mesdames et messieurs, une seule fois dans votre existence, venez vivre une expérience inoubliable.
Entrez, entrez, n'hésitez pas, venez tenter votre chance,
Venez découvrir la face cachée de la vie !

Oui, vous avez bien entendu, la face cachée de la vie, celle dont tout le monde parle sans savoir, sans l’avoir jamais vu.
Eh bien vous, oui VOUS, vous avez, là, maintenant, la chance de pouvoir la voir!
Tout ce que vous rêviez de voir, de savoir, là d’un coup, ce sera pour vous et pour vous seuls.
Entrez, entrez, c’est U.NI.QUE !
L’espace d’un éclair vous toucherez l’impalpable, comprendrez l’insondable, atteindrez l’inaccessible
pour voir finalement l’invisible.
Oui, vous avez bien entendu, vous verrez l’IN-VI-SI-BLE!
C'est maintenant, c'est tout de suite. Entrez et venez vivre cette expérience unique!

-       monsieur, monsieur, c’est vrai? Ça marche vraiment?

-       Qu’est-ce que vous croyez ma petite Dame, bien sûr que ça marche.
C’est même encore mieux que ce que je raconte

-       Oh, depuis le temps que j’attends ce moment, c’est trop génial. Combien l’entrée?

-       Un brin de jugeote, ma petite Dame.
Il ne vous en coûtera qu’un tout petit brin de jugeote avant de retomber sur terre.
Un brin de jugeote que vous ne serez pas prête de regretter, vous pouvez en être sûre.
Vous rentrez par cette porte, vous ressortez par l’autre.
En un éclair vos yeux auront tout vu et vous, vous aurez tout compris.
Ça vous tente?

-       Bon…, d’accord…, c’est d’accord!

-       Vous payez à la sortie. Préparez-vous, c’est parti…
Une porte pour rentrer, une pour sortir… et hop, c’est terminé!
Alors qu’en pensez-vous?

-       Mais il ne s’est rien passé, vous m’avez menti!

-       Pas du tout ma petite Dame.
Je vous ai offert de toucher l’impalpable, de comprendre l’insondable,
d’atteindre l’inaccessible, pour finalement voir l’invisible.
N’y avez-vous pas réussi en perdant toutes vos illusions ?
Le temps d’un éclair vos yeux ont tout saisi!
N’avez-vous pas touché la réalité?, compris la situation?,
pris conscience de la vérité, pour finalement voir que vous étiez terriblement vulnérable
malgré votre assurance?
Il ne vous en aura coûté qu’un brin de jugeote seulement pour ce retour sur terre!
D’autres payent beaucoup plus cher pour moins que ça vous pouvez en être sûre!

-       mais ce n’est pas ce que je croyais. Je n’avais pas compris cela comme ça.
Rendez-moi mon brin de jugeote!

-       Désolé ma petite Dame, c’est impossible. On ne peut pas revenir en arrière.
De toutes façons vous n’en avez plus besoin.
Vous saurez désormais utiliser votre tête pour réfléchir et non plus pour croire.
Si cela ne devait pas en être le cas, n’hésitez pas, revenez, cela me fera plaisir de vous revoir.
Mais avant de partir laissez-moi vous dire quelque chose de très important…

Tout ce que l’on propose d’incroyable n’a de l’effet que sur ceux qui se nourrissent d’invraisemblable.
La croyance est la gangrène de l’intelligence comme l’infection celle du corps. Elle envahi le mental en puisant sa force dans des histoires toutes plus aussi folles et incohérentes les une que les autres. Avec la croyance, il en faut toujours plus, c’est une question de survie.
Toujours plus fabuleux, toujours plus incroyable.
Sans effets spéciaux, elle s’essouffle et meurt.

Alors c’est l’escalade. L’histoire suivante doit nécessairement être plus impressionnante que la précédente, comme au cinéma, sinon la clientèle va ailleurs, vers l’autre qui aura une histoire encore plus folle à vendre, mais tout aussi irréaliste. En termes de désillusions, le prix à payer sera chaque fois plus lourd jusqu’au moment ou le mental, fissuré de toutes parts, confronté aux théories irréalistes et aux réalités présentes, s’écroule!
Le film est fini!

Il est temps de sortir de l’obscurité, de tenir péniblement les yeux ouverts, lourds de fatigue, éblouis par la lumière et reprendre le cours normal de sa vie la tête encore vibrante d’une bande sonore plus du tout adaptée à la situation.

Seule une bonne reprise en mains pouvait rétablir la situation. C’est généralement ce qui se passe par circonstances interposées. Un bon choc émotionnel et la peur de perdre tout ce que l’on pensait essentiel ou immuable. Mais à bien y regarder, c'est toujours pour notre bien !

Ça vous remet les idées en place ça, n’est-ce pas ma p’tite Dame?...


août. 05 -Denis NOTARI - Tous droits réservés.


Crédits et Dernières mises à jour | Contacts | ©2005 Denis Notari AXIOLOGIE.